Pour booster sa visibilité et ses ventes sur Internet, il ne suffit pas de faire recours à des méthodes payantes. En effet, si ces dernières sont un atout majeur, tout possesseur d’un site web dispose de nombreuses techniques pour promouvoir celui-ci gratuitement. Parmi elles figure notre sujet du jour : le SEO.

Le SEO est l’acronyme de l’expression anglaise Search Engine Optimization. Egalement appelé référencement naturel, il désigne l’ensemble des techniques visant à optimiser la visibilité d’un site Internet sur les moteurs de recherche tels que Yahoo!, Bing ou Google.

Google captant près de 93% des requêtes à l’échelle mondiale, c’est-à-dire des recherches effectuées par les internautes, il n’y a pas de question à se poser : aujourd’hui, toute stratégie SEO est construite en fonction des algorithmes de référencement de Google.

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir, étape par étape, les éléments constitutifs du SEO et les grands principes qui l’encadrent, afin d’en cerner les contours et d’en faire une application adaptée à votre stratégie de visibilité sur le web.

I) Comprendre les principes d’indexation, de référencement et le SEO

Le SEO concerne donc le référencement des sites Internet, c’est-à-dire la façon dont ils sont affichés sur le navigateur lors d’une recherche : leur position, la page visée, le texte, l’URL ou encore le titre.

La navigation sur Internet par mots-clés n’est possible que grâce à un logiciel : le crawler, ou robot d’indexation. Sans ces robots, il serait nécessaire de connaître l’URL précise de tout site que vous souhaitez visiter. Difficile, dans ces conditions, d’exercer une activité d’e-commerce pérenne : les problématiques liées à la visibilité des sites seraient trop grandes. Heureusement, chaque moteur de recherche dispose de son propre robot d’indexation, permettant les recherches par mots-clés et créant les fondements du SEO.

La tâche de ces robots consiste à explorer les pages du Web, à collecter les informations qui s’y trouvent et à les stocker dans une base de donnée.

Fonctionnement des robots d'indexation
Fonctionnement schématique de l’indexation de pages Internet

L’objectif de cette mission d’indexation est simple : les bases de données constituées sont automatiquement consultées pour chaque recherche effectuée par un internaute sur son navigateur (une requête). L’affichage des résultats se fait en fonction de leur pertinence. Ainsi, lorsque vous tapez « machine à coudre », il y a peu de chances qu’un site Internet autour de la santé ou de l’astronomie s’affiche dans les premiers résultats de votre recherche.

L’enjeu consiste alors à aider les robots d’indexation à donner la priorité à certaines pages plutôt qu’à d’autres, si possible celles de votre site Internet plutôt que celles de vos concurrents. Voyons comment faire.

 

II) L’objectif d’une stratégie SEO

Comme nous l’avons évoqué dans l’article à propos de la publicité digitale, il ne faut pas confondre SEA et SEO. Le Search Engine Advertising (SEA) désigne l’utilisation de liens commerciaux ou publicitaires – payants donc – pour s’assurer d’une bonne place sur les moteurs de recherche. Le référencement naturel (SEO) est gratuit, et Google distingue clairement les deux, notamment dans l’affichage des résultats :

Différence SEA SEO
Exemple de résultats générés par SEA ou SEO pour une requête

Il est important de comprendre que ces deux approches sont complémentaires. Ces deux stratégies visent avant tout à donner à votre site, votre blog ou votre produit la visibilité dont il a besoin pour exister sur Internet. Cependant, il n’est pas question d’en choisir une et d’exclure l’autre. La poursuite d’un même objectif par des moyens différents, dont les résultats s’afficheront à des endroits différents, permet d’optimiser … votre référencement.

Faisons un petit récapitulatif :

  • Les crawlers indexent les pages web ;
  • Cela permet aux moteurs de recherche de référencer ces pages dans des bases de données ;
  • Lorsqu’une requête est formulée, les moteurs de recherche utilisent les données présentes et indexées pour faire remonter les résultats par ordre de pertinence ;
  • Il y a fort à parier que l’internaute visitera les sites sur la première page de sa recherche uniquement. Les résultats générés via SEA s’afficheront en haut de la page sous forme d’annonces sponsorisées, ceux générés via SEO par la suite. A noter qu’un même site peut être affiché plusieurs fois sur une même page et pour une même requête dans les résultats naturels.

=> Une stratégie SEO vise à donner à un site Internet une meilleure visibilité. L’enjeu consiste à lui conférer la légitimité nécessaire auprès de Google pour justifier d’une bonne place dans les résultats de recherche. Avec cette visibilité vient du trafic qualifié, un meilleur taux de conversion et un retour sur investissement plus important. En clair : un meilleur chiffre d’affaires. 

 

Comment mettre en place cette stratégie SEO ? Quels sont les différents facteurs pris en compte par Google et sur lesquels vous allez pouvoir jouer pour améliorer votre référencement naturel?

 

III) Les facteurs de référencement : comment concrétiser sa stratégie SEO ?

A) Le triptyque du SEO

Pour mener à bien votre stratégie SEO, il est nécessaire de l’opérer le plus tôt possible, de l’intégrer dans votre réflexion dès la création de votre site. Le nom de domaine est par exemple l’un des facteurs clés du référencement naturel. Il peut être intéressant d’intégrer ce facteur dans votre réflexion avant de débuter votre site.

Optimiser le référencement dépend de deux types de facteurs :

  • Le référencement On-site, qui constitue l’ensemble des facteurs que vous pouvez mettre en oeuvre pour améliorer votre propre site ou blog et son classement dans les pages de recherche. Parmi ces facteurs, on compte la richesse et la pertinence du contenu, ou encore une architecture de site correspondant parfaitement aux exigences de Google.
  • Le référencement Off-site, qui fait référence à tout ce qui existe en dehors de votre site, mais qui impacte malgré tout son classement. L’utilisation active de réseaux sociaux est l’un des éléments du référencement Off-site : une raison de plus de les développer !

Sur quel type de facteurs axer sa stratégie ? A choisir, optons pour les deux !

Une seconde distinction, classique, peut être faite pour le SEO. En effet, « le triptyque du SEO » regroupe les trois piliers sur lesquels vous allez devoir travailler : technique et contenu, qui relèvent du référencement On-site, et popularité, qui dépend du Off-site.

  • Technique : ces facteurs internes relèvent de la qualité de votre site. Présente-t’il beaucoup d’erreurs 404 ? Les temps de chargement sont-ils optimisés ?
  • Contenu : votre contenu doit être pertinent. Répétition des mots-clés, balises bien utilisées, présence de caractères en gras et/ou en italique dans le corps de texte sont autant d’éléments à prendre en considération. L’étude de Moz a étudié les formats de page qui génèrent le plus de partages.
  • Popularité : Google mesure la popularité de votre site et sa croissance. Pour cela, vous avez besoin de backlinks : il s’agit de liens que font d’autres sites vers votre site. Ces liens doivent être qualifiés : répondre à certaines contraintes et être faits depuis des sites qui font autorité dans votre domaine.

 

B) Les facteurs du SEO

Les algorithmes de Google prennent en considération un nombre considérable de critères pour positionner et classer un site dans les pages de résultats. Tellement considérable que les experts sont formels : il y a énormément de facteurs à prendre en compte. Quant à savoir combien, la question reste d’actualité.

Voici une liste courte (et non-exhaustive) de bonnes pratiques du référencement naturel en 2017 :

  • Les backlinks restent un facteur des plus pertinents pour faire évoluer la visibilité de votre site. Cependant, c’est aussi l’un des points les plus complexes : obtenir un lien entrant de la part d’un site faisant autorité peut se révéler être une tâche ardue.
  • Des mots-clés thématiquement pertinents.
  • L’utilisation du HTTPs a une influence notable.
  • La vitesse de chargement de votre site Internet : autrement dit, votre site doit être optimisé en terme de navigation.
  • Des taux de rebonds faibles : les internautes doivent passer du temps sur votre site pour que Google le conseille.
  • Les réseaux sociaux : le nombre de partages et les liens que vous transmettez sur vos réseaux sociaux est également pris en considération par Google.

De nombreux outils et analyses concernant les critères de référencement en 2017 existent, et vous permettront de vous faire une idée plus précise d’actions que vous pouvez mettre en place pour débuter correctement votre stratégie SEO. La visibilité est à votre portée, armez-vous de patience et n’hésitez plus!

 

LES ACTUALITÉS AGIIL